La foi en Dieu et la religiosité au service du vivre ensemble

Le croyant contribue à la paix.

La parole divine invite à œuvrer avec bonté​

Avoir la foi en Dieu, dans les religions monothéistes abrahamiques, implique d’avoir à la fois une pratique cultuelle mais aussi un comportement exemplaire avec autrui. L’Islam, le Christianisme ou encore le Judaïsme encouragent les croyants à l’altruisme, au pardon et à la miséricorde. Ces valeurs sont essentielles pour le vivre ensemble. De ce fait, un croyant
se doit de construire une vie sociale constituée de relation saine avec les personnes qu’il l’entoure personnes.

livres saints

Les pèlerinages comme moyen de se réformer

Les chrétiens, les musulmans et juifs ont tous les trois des lieux de pèlerinage : 

  • Les chrétiens : Lourdes, Saint-Jacques-De-Compostelle.. 
  • Les musulmans : Le pèlerinage à la Mecque, la visite de la mosquée du prophète Mohammed à Médine et la Mosquée Al Aqsa à Jérusalem.
  • Les juifs : Le mur des lamentations à Jérusalem. 

Ces pèlerinages sont pour les croyants des moyens de se rapprocher de Dieu par le culte mais aussi d’interagir avec d’autres pèlerins venant de tout horizon. Le croyant reviendra de son pèlerinage le cœur rempli d’amour et volonté de paix.

croyant

“ Soyez bons et pleins de compassion les uns envers les autres ; pardonnez-vous réciproquement comme Dieu nous a pardonné en Christ.”

Bible – Éphésiens chapitre 4 verset 32

“ Et Nous ne t'avons envoyé qu'en miséricorde pour l'univers..”

Coran – Sourate 21 verset 107

Vivre sa religion nécessite des interactions en société

Dieu a créé les êtres humains ainsi que l’ensemble de la création. Dans les religions monothéistes abrahamiques, Dieu ordonne au croyant de réagir avec pardon, miséricorde, raison face aux différentes situations qui se présentent à lui.
Nous pouvons en conclure que sans interactions sociales, le croyant ne saurait être un croyant accomplit car il ne se serait jamais confronté aux défis, aux épreuves auxquels Dieu fait mention. Nous avons besoins les uns des autres, croyant et non croyant
pour pouvoir mettre notre foi à l’épreuve et aspirer à tendre vers l’excellence tout en étant éprouvé.

Connaitre les croyances de chacuns pour mieux se respecter

Prendre conscience des croyances d’autrui, avoir une idée précise de sa religion, de ce qui est de l’ordre du permis et non permis facile grandement la vie en société. Notre société occidentale est plurielle. Pour éviter les conflits et construire sereinement
avec d’autres, il est judicieux de les comprendre de là où ils sont. Nous entendons par là de comprendre leur vision des choses pour adapter son attitude et son discours. La finalité étant d’adopter une posture sincère et respectueuse.

La tolérance : Une valeur morale pour contribuer à la paix

La pluralité implique la différence. Savoir être tolérant c’est savoir s’adapter à une situation qui sort de votre cadre. La normalité des uns n’est pas la normalité des autres. Ceci est visible tous les jours autour de vous. Devenir ou être tolérant a pour conséquence
la construction d’une vie paisible. Bien entendu, lorsque le besoin se fait sentir car des limites sont dépassés, il faut en discuter. Mais dans la mesure du respectueux, il est important de laisser vivre les personnes qui gravitent autour de vous comme ils l’entendent. Qu’ils
soient croyants ou athés peu importe. La mission du croyant est d’être miséricorde.

tolérance